Intervenir en classe auprès de lycéens : idée d’action pendant la SESSE 2020

Intervenir en classe auprès de lycéens : idée d’action pendant la SESSE 2020
6 février 2020 L'ESPER

Etant membres historiques de l’ESPER et sensibles aux questions d’éducation, la Ligue de l’enseignement 41 et la MGEN 41 ont souhaité mener ensemble, un projet lors du Mois de l’ESS.

Suite aux rencontres organisées par la CRESS Centre-Val de Loire, Simon Bouret, Coordinateur Vie Associative à la Ligue de l’enseignement 41 et Angélique Tusa, déléguée à la MGEN 41 ont eu l’idée d’intervenir à deux voix auprès des élèves de lycées de Loir-et-Cher.

Quel a été le cadre de votre intervention ?

Nous avons envoyé un courrier commun en mai 2019 aux 10 lycées publics du département, co-signés par nos présidents respectifs afin de leur proposer une présentation de l’ESS. On visait en priorité les établissements éloignés de Blois et les lycées professionnels. L’idée était de présenter aux élèves des exemples concrets de métiers, dans les mutuelles et dans les associations, en particulier au niveau local.

Deux lycées ont répondu favorablement : le lycée professionnel Sonia Delaunay de Blois et le lycée polyvalent Ronsard de Vendôme. D’autres lycées ont différé leur réponse et seront recontactés pour organiser une action lors de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » en mars 2020.

Quels acteurs ont été impliqués au sein des établissements et à l’extérieur dans cette action ?

Nos courriers étaient adressés aux chefs d’établissement qui ont été nos premiers interlocuteurs lorsque nous les avons recontactés par téléphone.

Le proviseur du lycée Sonia Delaunay nous a mis en relation avec Axelle Jolivet, professeure principale (Sciences médico-sociales). On a défini avec elle, les modalités d’intervention : 2 séances d’une heure le 15 novembre 2019 auprès d’une terminale Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) « Structure » et d’une terminale ASSP « Aide à domicile ». On a construit ensemble le contenu de l’intervention selon le programme et les besoins des élèves. On a remis les 2 documents ci-joints recensant les structures d’embauche possibles au niveau local.

Quatre enseignants et une cadre infirmière étaient présents lors de ces 2 séances.

Pour le lycée Ronsard, nous avons défini le cadre de notre intervention avec la proviseure adjointe, Madame Boutron Rose : 3 séances d’une heure le 16 décembre 2019, avec une classe ES et une classe STMG soit au total 3 h, 6 classes et 210 élèves. Notre intervention s’inscrivait dans la semaine d’orientation et visait à faire découvrir les métiers de l’ESS.

5 enseignants ont assisté à notre présentation et ont facilité les échanges.

Racontez-nous quelques temps forts associés à votre action

Des élèves nous ont demandé quelle formation suivre pour se préparer aux métiers de l’ESS. Nous leur avons répondu qu’il n’y avait pas de formation spécifique après le bac. Les métiers sont les mêmes mais les écoles ou les structures d’embauche peuvent appartenir à l’ESS. Il est alors intéressant de connaître les particularités de ce secteur et de les évoquer lors du recrutement. Ils nous ont posé des questions sur notre parcours professionnels et nous avons abordé notre formation et nos expériences respectives qui se sont bien complétées entre elles. On a précisé qu’il existait des licences et masters professionnels ESS mais qu’ils étaient plutôt réservés à des postes à responsabilité.

Un professeur de STMG était ravi que cette intervention ait lieu car il venait de donner à ses élèves un devoir maison sur l’ESS. Il comptait poursuivre ce travail en janvier, après les vacances, à l’aide des différentes ressources que nous lui avions indiquées.

Qu’ont retenu les élèves selon vous ?

En guise de conclusion, les élèves ont complété un quizz sur l’ESS. Leurs retours ont montré qu’ils avaient bien compris les spécificités de ce secteur. Un panneau reprenait aussi ces points essentiels. On a insisté sur l’idée que l’ESS était créatrice d’emplois non délocalisables.

Si c’était à refaire, quelles seraient les améliorations à y apporter ?

Le bilan est très positif puisque nous avons animé 5 h d’intervention avec un total de 8 classes, 266 élèves et 10 enseignants. De plus, nous envisageons d’autres pistes pour la semaine de l’ESS.

Parmi les améliorations possibles, il serait intéressant d’installer l’exposition de la CRESS CVL sur les métiers de l’ESS au CDI afin que les élèves préparent notre intervention. Ce qui pourrait se faire avec l’aide du conseiller d’orientation et des professeurs principaux et s’intégrer dans le parcours Découverte des métiers et des formations (PDMF).

A ce sujet, nous avons évoqué avec Mme Boutron, proviseure adjointe du lycée Ronsard, le forum de l’orientation qui aura lieu à Blois les 13 et 14 mars 2020 et qui pourrait être l’occasion de présenter les métiers de l’ESS aux côtés de la CRESS et de l’ESPER.

Nous remercions les élèves et les enseignants pour la qualité de leur écoute et la richesse de nos échanges. Nous sommes particulièrement reconnaissants à l’égard de Mme Jolivet et Mme Boutron pour leur accueil et leur implication dans ce projet, nous tenons à les remercier vivement.

 

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.