Jean-François CHANET, Monsieur le Recteur de la région Bourgogne Franche-Comté s’engage pour la #SESSE2020

Jean-François CHANET, Monsieur le Recteur de la région Bourgogne Franche-Comté s’engage pour la #SESSE2020
28 février 2020 L'ESPER

Dans le cadre de la Semaine de l’ESS à l’école nous avons posé 3 questions à Monsieur Jean-François CHANET, le Recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté. 

 

 

  • Selon vous, quels sont les enjeux de l’éducation à l’ESS pour les jeunes ?

L’économie sociale et solidaire est un acteur de l’emploi incontournable puisqu’elle représente plus de 10% de l’économie nationale. Au niveau de la Bourgogne Franche-Comté, le poids de l’ESS s’élève même à 11,8%.

L’ESS est le vecteur de valeurs humaines portées également par le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse telles que la solidarité, l’épanouissement de la personne humaine ou encore la lutte contre les injustices. En signant une convention de partenariat avec L’ESPER et de la CRESS BFC, le 21 novembre 2019, la région académique Bourgogne Franche-Comté a souhaité montrer sa volonté et son engagement aux côtés de nos partenaires de faire découvrir ce secteur aux jeunes – collégiens, lycéens, étudiants et apprentis.

Pour que les jeunes s’engagent dans la société, il est important qu’ils comprennent les différents statuts de l’ESS : ils ont peut-être déjà entendu parler de SCOP, d’association, de coopérative ou de fondation, mais ils n’en connaissent pas toujours la portée et l’utilité.

Ainsi, au-delà des nombreuses connaissances et compétences qu’ils vont développer grâce aux actions qui leur seront proposées par les partenaires et les enseignants, les jeunes vont pouvoir s’approprier et donner du sens aux valeurs que porte l’ESS. De manière plus globale, ils vont mieux appréhender le monde économique et professionnel qui les entoure, en vue de construire leur orientation scolaire et leur futur projet professionnel.

  • Quelles actions sont mises en œuvre sur l’éducation à l’ESS au sein de la région académique ? A quels objectifs veut-elle répondre ?

La signature de la convention ne constitue pas un point de départ dans le partenariat avec L’ESPER et la CRESS BFC, puisque des actions de sensibilisation à l’ESS sont déjà engagées depuis de nombreuses années sur la région académique Bourgogne Franche-Comté. Ces opérations ciblent bien sûr des apprenants mais aussi des personnels du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse actuels ou en devenir.

Quelques exemples d’actions menées :

  • participation de L’ESPER aux salons des actions « Relation école-entreprise » (REE) dans le cadre d’une formation inscrite au plan académique de formation à destination d’enseignants et de chefs d’établissements ;
  • interventions en établissements scolaires pour une présentation de l’ESS et du jeu Junior Coopérative ;
  • présentations aux étudiants de l’INSPE MASTER 2 d’économie-gestion les outils pédagogiques et les dispositifs de L’ESPER ;
  • créations en classe d’entreprise de l’économie sociale et solidaire.

Cette signature est un levier important pour accentuer les actions conduites car, en les portant à la connaissance de tous – parents, enseignants, chefs d’établissement, etc. –, cette convention formalisée donne un cadre et assure une lisibilité et un suivi des opérations à l’échelle de la région académique.

  • Quelles formes prendra votre engagement et celui de votre organisation lors de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » de mars 2020 ?

La semaine de l’ESS à l’école est l’occasion de mettre en lumière l’ESS. De nombreuses opérations seront conduites cette année du 23 au 28 mars en Bourgogne Franche-Comté.

Je citerai deux exemples d’événements phares : tout d’abord, le stage CEFPEP (Centre d’Études et de Formation en Partenariat avec les Entreprises et les Professions) proposé aux enseignants, le 25 mars prochain, à la section MGEN départementale du Doubs. Cette journée sera animée par le délégué L’ESPER de Franche-Comté, Sébastien Barbati. C’est la première fois que cette formation CEFPEP aura lieu dans la région académique Bourgogne Franche-Comté, et je souhaite que celle-ci puisse désormais être reconduite chaque année afin de sensibiliser davantage de professeurs.

Un second exemple est celui du collège Semprun à Gueugnon, en Saône et Loire. L’établissement participera à la semaine de l’ESS en organisant différentes actions avec ses élèves de SEGPA, comme par exemple, une rencontre avec l’association Les Papillons Blancs, la visite d’une ressourcerie et d’un centre social.

 

 

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.