L’OCCE Vendée organise pendant la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2019 des visites de structures de l’ESS, ici la visite du village de la Vergne par les élèves de CM d’Aubigny

L’OCCE Vendée organise pendant la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2019 des visites de structures de l’ESS, ici la visite du village de la Vergne par les élèves de CM d’Aubigny
9 avril 2019 L'ESPER

Dans le cadre de la « Semaine de l’Economie Sociale et Solidaire à l’Ecole », les élèves de CM1-CM2 de l’école Odette Roux à Aubigny ont visité le village de la Vergne pour mieux comprendre comment les acteurs de cet endroit s’organisent. Ci-dessous leurs témoignages : 

« Mais c’est quoi au juste l’ESS ?

« Le terme d’Economie Sociale et Solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. »

Annie, une bénévole nous a fait visiter la boutique où les producteurs locaux vendent directement leurs produits (fruits, légumes, produits laitiers, farines… mais aussi du chocolats, sucre, café et d’autres produits issus du « commerce équitable », afin que les consommateurs n’aient pas besoin de multiplier les commerces pour pouvoir se procurer un peu de tout ce qui correspond aux besoins du quotidien. Il y même des savons et quelques produits cosmétiques ainsi que des bijoux et autres créations réalisées par une artiste qui imagine et conçoit différentes choses à partir de matériaux recyclés.

Christophe, l’un des maraîchers nous a expliqué comment il effectuait des rotations de culture dans les différentes serres ou champs afin de ne pas épuiser les sols. Puisqu’il cultive des légumes biologiques, il n’utilise pas d’engrais chimiques ni de pesticides. Il fabrique du purin d’ortie et utilise des auxiliaires comme les coccinelles. Pour le désherbage, il utilise la technique du « faux semis » qui consiste à préparer la terre aux semis mais d’attendre que les « indésirables » poussent en premier puis il les coupe avec la binette. Pour les récoltes, son outil principal reste le couteau, presque tout est cueilli à la main. Pour travailler ici, il peut compter sur l’aide des nombreux bénévoles, et il mutualise les espaces de stockage et le matériel agricole avec les autres producteurs, ce qui limite les frais de fonctionnement. Christophe produit toutes sortes de légumes de saison : les légumes feuilles (côtes de blette, choux, mesclun, salade), les légumes racines (carottes, pannais, betterave, pomme de terre, navets…) et les légumes fleurs (choux fleurs, choux de Bruxelles, brocolis…).

Parmi les futurs nouveaux projets du village, trois ânes viennent d’arriver sur le site. Ils sont destinés à accompagner les promeneurs, et potentiellement porter leurs pique-niques, sac à dos ou même les enfants afin découvrir les environs. Ca  promet de belles balades ! »

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.