Accueil

La 2ème édition de la Semaine

de l’Économie Sociale et Solidaire à l’école se prépare !

Rendez-vous du 26 au 31 mars 2018

Vous pouvez dès à présent la préparer grâce à la boîte à outils

Téléchargez tous nos outils

avant le début de la Semaine de l'ESS 2018

Qu’est-ce-que la semaine de l’ESS à l’Ecole ?


Portée par l’OCCE, Coop FR et L’ESPER, la « Semaine de l’ESS à l’Ecole »,  qui aura lieu du 26 au 31 mars 2018, vise à promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) à l’Ecole.

Cette action sera menée partout en France avec le soutien du Ministère de l’Education nationale et du Ministère de la transition écologique et solidaire.

De la maternelle au lycée, dans tous les territoires français, cette action permettra aux élèves de mieux faire appréhender les modes d’entreprendre en collectif de l’ESS, porteurs de valeurs également républicaines – égalité, démocratie, solidarité, engagement collectif – et de concourir à la transmission aux plus jeunes d’une approche concrète de la citoyenneté.

Pourquoi et comment coopérer ?


Que l’on soit enseignant, membre d’une équipe pédagogique, professionnel de l’ESS ou jeune lycéen, il existe des centaines de bonnes raisons de participer à la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » dans son établissement scolaire ou son entreprise de l’ESS en Mars 2018 !

      Permettre le développement de la culture économique du citoyen
    Participer à la réalisation d’une œuvre commune avec d’autres classes
    Favoriser le partage et la rencontre entre élèves et professionnels de l’ESS de leur territoire
    Faire connaître son métier, son entreprise et ses spécificités aux plus jeunes, qu’elle soit entreprise coopérative, mutualiste ou association
    Valoriser le travail et l’engagement quotidien des adhérents, salariés ou coopérateurs de sa structure de l’ESS, etc.

Et vous ? Quelle pourrait être votre raison ?

Je suis membre d'une équipe pédagogique

Je suis un professionnel de l'ESS

Je suis élève, collégien ou lycéen

Sortie des premiers dépliants Octobre 2017
Le Mois de l’ESS, partout en France, sortie des kits de communication sur la « Semaine de l’ESS à l’Ecole 2017 » Novembre 2017
Seconde édition de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » Du 26 au 31 mars 2018

Ça m’intéresse !


Vous souhaitez monter une action à l’occasion de la Semaine de l’ESS à l’école 2018 ? Félicitations !

Renseignez le formulaire qui vous correspond,
nous vous mettrons en contact avec notre réseau d’acteurs en région.

Je suis membre d'une équipe pédagogique

Je suis un professionnel de l'ESS

Je suis un élève, collégien ou lycéen

Vous souhaitez davantage d’informations ?
Posez-nous vos questions par mail, nous y répondrons dans les plus brefs délais : info@semaineessecole.coop

      La semaine en direct


      Dans les mois à venir, mettez en valeur ou partagez vos actions sur twitter ! Il vous suffira pour cela de poster une photo de votre action, de votre école ou de l’entreprise d’ESS découverte en 140 caractères avec le hashtag #SESSE2018 !

      Et si Twitter ne vous est pas familier, pas d’inquiétude, envoyez-nous simplement votre photo et votre phrase par email à info@semaineessecole.coop et nous la posterons pour vous.

      Témoignages


      • J’ai toujours pensé que les élèves apprennent et comprennent mieux au travers de projets qu’ils construisent et vivent ensemble. Dans l’école, nous construisons des mini-projets coopératifs d’abord en classe, puis dans l’école, ce qui facilite les inclusions.

        CarolineEnseignante dans le Nord en CLIS
      • Pour beaucoup la coopérative de l’école sert à gérer de l’argent pour financer des projets. Mais, pour certains enseignants, militants de la coopération, c’est d’abord un état d’esprit, des valeurs et une pratique pédagogique basée sur la mise en place de projets éducatifs coopératifs.

        Mireille JauvertEnseignante CM1-CM2 à Nîmes
      • Les élèves ont pu, également, rencontrer d’autres acteurs de l’ESS (banquier coopératif, traiteur à domicile, responsable de l’association Vélisol) qui sont venus compléter les apports des intervenants précédents. Le bilan que nous avons réalisé avec tous les intervenants est très positif.

        Céline ThieryProfesseur documentaliste