Véronique BLANC, responsable du CEFPEP à la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire nous parle de son engagement pendant la #SESSE2020

Véronique BLANC, responsable du CEFPEP à la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire nous parle de son engagement pendant la #SESSE2020
2 mars 2020 L'ESPER

Dans le cadre de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole », nous avons posé 3 questions à Véronique BLANC, responsable du Centre d’Etudes et de Formation en Partenariat avec les Entreprises et les Professions (CEFPEP) à la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO). 

 

 

 

  • Selon vous, quels sont les enjeux de l’éducation à l’ESS, pour les jeunes et votre secteur d’activité ?

Fondée sur les principes de démocratie et d’équité, l’économie sociale et solidaire a pour vocation d’encourager une transformation de la société par une autre façon de penser les rapports humains et l’économie en général. Dans cet otique-là, les objectifs de développement durable (ODD) fixent 17 objectifs à atteindre à l’horizon 2030 pour stimuler un développement inclusif, durable et juste. L’objectif 4 vise à garantir que tout le monde ait accès à une éducation de qualité et des possibilités de formation tout au long de la vie. Cet objectif va au-delà de la scolarisation et englobe les niveaux de compétence, la disponibilité d’enseignants qualifiés, d’équipements scolaires adéquats et les disparités dans les résultats scolaires. L’Education nationale doit permettre aux collégiens et lycéens de comprendre le fonctionnement de l’ESS, le contenu de ces 17 objectifs et notamment les enjeux de l’objectif 4. Elle doit leur faire prendre conscience que les acteurs du secteur de l’économie sociale et solidaire sont très actifs dans la réalisation de cet objectif. Les initiatives doivent être relayées.

  • Quelles actions votre organisation met-elle en œuvre sur l’Education à l’ESS ? A quels objectifs veut-elle répondre ?

Aborder l’Economie Sociale et Solidaire c’est proposer une ouverture vers cette autre économie pour illustrer certains points des programmes autour des questions de citoyenneté/engagement, emploi/métiers/formation et entrepreneuriat collectif. L’enseignement de l’ESS facilite la mise en place d’espaces pour travailler en mode projet avec les élèves voire de façon interdisciplinaire autour d’approches économiques et de société, facilitant l’engagement et la prise d’initiatives.

Mais pour que cet enseignement soit réalisable, il faut donner aux enseignants les capacités à construire de tels enseignements. Il faut leur donner la possibilité de découvrir eux-mêmes des entreprises qui concilient performance économique, utilité sociale, respect de l’humain et de son environnement grâce à des visites d’entreprises ou des interventions en classe. Le CEFPEP, Centre d’Etudes et de Formation en Partenariat avec les Entreprises et les Professions, que je pilote, propose une offre de formation continue à destination des acteurs éducatifs, en lien avec des associations, des fondations, des mutuelles, des entreprises, sous forme d d’immersion des enseignants de toutes les disciplines et d’autres personnels de l’éducation. Nous avons en particulier un partenariat avec l’ESPER qui organise 21 journées de formation sur tout le territoire autour du dispositif« Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l’école ».

  • Quels sont les objectifs des stages CEFPEP ? 

L’objectif du CEFPEP est de donner du sens à la relation entre le monde éducatif et le monde économique principalement à travers l’organisation de formations dans des entreprises, dans des organisations de la sphère associative, pour tous les personnels de l’éducation afin qu’ils informent leurs élèves sur les métiers, les emplois, et qu’ils adaptent leurs enseignements aux évolutions du monde économique. Ces immersions sont effectuées par les enseignants pendant leurs périodes de vacances. Aussi, le CEFPEP depuis plusieurs années offre des stages et des formations aux enseignants dans des organisations appartenant à l’ESS. A côté de l’offre initiée avec L’ESPER sur toutes les académies, le CEFPEP a co-construit d’autres formations, par exemple avec la Croix-Rouge française sous forme de stages d’une semaine pour une dizaine d’enseignants. Des professeurs de lettres, d’économie ou de technologie ont participé et ont souligné leur capacité désormais à illustrer leurs enseignements. Ainsi, le 25 mars 2020, pendant la « Semaine de l’ESS à l’Ecole », des enseignants pourront participer à une formation CEFPEP près de chez eux sur le sujet. L’objectif est que cette expérience personnelle leur donne l’envie, dans un deuxième temps, d’organiser d’autres initiatives avec leurs élèves : visites d’entreprises, ciné-débats, interventions en classe de dirigeants, bénévoles, salariés de l’ESS, jeux coopératifs, actions de solidarité, animation de coopératives scolaires. Tout cela permettra d’améliorer la connaissance de l’ESS des enseignants au niveau national, régional et local quelle que soit leur discipline.

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.