Roland BERTHILIER, président du conseil d’administration de la MGEN s’engage pour la #SESSE2020

Roland BERTHILIER, président du conseil d’administration de la MGEN s’engage pour la #SESSE2020
14 février 2020 L'ESPER

Roland Berthilier, président du conseil d’administration de la MGEN, et ancien président de L’ESPER, répond à 3 questions autour de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » et de l’engagement de la mutuelle pour l’éducation à l’Economie Sociale et Solidaire aux côtés du collectif L’ESPER, l’OCCE et Coop FR.

 

 

1) Selon vous, quels sont les enjeux de l’éducation à l’ESS, pour les jeunes et votre secteur d’activité ? 

L’éducation à l’ESS, à ses valeurs et à ses pratiques, est essentielle pour permettre aux jeunes de comprendre le monde que les entoure et pour les préparer à construire la société de demain, capable de répondre à leurs besoins. Il faut en effet leur montrer qu’une autre société, plus humaine, plus solidaire est à leur portée s’ils le veulent. Un grand mouvement de responsabilisation est à l’œuvre aujourd’hui, sur l’impact social et environnemental de l’activité humaine. Nous sommes en train de redonner du sens à l’économie et c’est eux demain, qui l’auront entre les mains.

En tant que mutuelle, nous voulons montrer aux jeunes un visage concret de la solidarité, de ses valeurs et des formes qu’elle peut prendre. En tant qu’acteur de santé, nous voulons leur montrer le sens de la responsabilité, vis-à-vis des autres par une gestion démocratique et responsable, mais aussi vis-à-vis d’eux même par la prévention.

En d’autres termes, je dirais que le principal enjeu de notre engagement, c’est de montrer aux jeunes qu’il est possible d’être acteur de ses propres choix, dans l’intérêt de tous.

2) Quelles actions votre organisation met-elle en œuvre sur l’Éducation à l’ESS ? A quels objectifs veut-elle répondre ?

J’ai toujours vu la MGEN comme une passeuse de savoirs. Notre histoire est celle d’un modèle qui a su accompagner les évolutions de notre société depuis 73 ans. En donnant vie à cette histoire, en continuant à protéger la santé des enseignants, premiers vecteurs de la transmission des savoirs, nous voulons incarner l’ESS en démontrant l’efficacité de ce modèle.

En tant qu’organisation, notre engagement pour la transmission des savoirs prend bien des formes. Nous portons une politique partenariale forte en faveur de l’accès à la culture, aux sciences, au sport… et bien sûr à l’ESS et à ses valeurs.

En interne, nous déployons un large panel de formations auprès de nos militants afin qu’ils soient des ambassadeurs de l’ESS dans leur quotidien, mais aussi dans l’ensemble des structures où ils portent la MGEN au cœur des territoires. Cette richesse militante s’exprime particulièrement à l’occasion du mois de l’ESS où les initiatives sont nombreuses pour sensibiliser un public toujours plus large à nos principes.

Mais notre engagement le plus fort est probablement celui que nous portons avec L’ESPER, pour mettre à disposition des enseignants des supports pédagogiques pour les accompagner dans l’éveil et la formation à l’ESS, que ce soit au quotidien, par des expositions itinérantes, ou des opérations comme « Mon ESS à l’École » que nous soutenons depuis sa création.

3) En quoi la « Semaine de l’ESS à l’École » répond-elle à votre vision de l’Éducation à l’ESS ?

En tant qu’enseignant, j’ai toujours été convaincu que le meilleur des apprentissages est celui qui passe par la pratique. C’est comme cela que nous avons imaginé la « Semaine de l’ESS à l’École ». L’immersion, la découverte, mais surtout la confrontation à un besoin concret appelant à une solution tout aussi concrète permettent chaque année de voir des initiatives formidables, dont certaines ont su s’ancrer dans la vie des établissements. On ne se contente pas de dire aux jeunes qu’ils peuvent être acteurs de leur environnement. A travers cette opération ils le sont et peuvent prendre confiance en eux et en leur avenir.

Ce que j’apprécie particulièrement dans la « Semaine de l’ESS à l’École », c’est aussi sa capacité à fédérer pour mutualiser les synergies des acteurs qui s’engagent. C’est un moment où l’École de la République prend tout son sens, faisant tomber les murs de l’institution scolaire pour permettre la rencontre des acteurs de l’Éducation nationale avec ceux de l’ESS et de l’éducation populaire, tous réunis autour de l’élève.

Pour obtenir plus d’informations sur la MGEN et leurs engagements, cliquez ici!

Pour tout savoir sur la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2020 , rendez-vous sur le site : www.semaineessecole.coop

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.